Le gros navet / the gigantic turnip

Dans la campagne russe, dans la petite isba vivent le grand-père, la grand-mère, leur petite fille Macha, le chien, le chat… et la souris (chut, je suis là incognito).

Ils ont passé l’hiver près du gros poêle qui trône dans la pièce, avec les poissons fumés accrochés au-dessus.

Mais après le long hiver russe, la neige avait fondu, le printemps était revenu et il était temps de semer les légumes dans le potager.

Tout le jour le grand-père avait semé,

et pour finir il avait déposé une graine de navet dans un trou.

Le grand-père et la grand-mère prirent bien soin de leurs plantations.

Le grand-père en particulier arrosait soigneusement ses légumes,

et tous les jours il voyait le navet pousser, pousser, pousser…

  • Regarde, déjà une feuille…

  • Il pousse bien…

  • Quel superbe navet…

  • Mais il va s’arrêter quand de pousser, ton navet ?

Et le navet avait tant poussé que le jour de la récolte venue, le grand-père se demanda comment il allait le cueillir.

Alors il retroussa ses manches, cracha dans les mains,

empoigna les feuilles du navet, s’arc-bouta et tira, tira, tira…

Mais le navet ne bougea pas d‘un poil, enfin d’une feuille !

  • Oh ce navet commence à m’énerver. Grand-mère, viens m’aider !

La grand-mère prit le grand-père par la taille,

le grand-père s’arc-bouta,

la grand-mère aussi,

et ils tirèrent, tirèrent, tirèrent…

Mais le navet ne bougeait toujours pas !

Le grand-père se gratta la tête puis,

  • Appelle notre petite-fille,

  • Macha, viens nous aider, appela la grand-mère.

Macha se cramponna à sa grand-mère,

le grand-père s’arc-bouta,

la grand-mère aussi,

Macha aussi,

et ils tirèrent, tirèrent, tirèrent, tout en scandant : « tire, tire, tire, tire-navet ! »…

Mais le navet ne bougeait toujours pas !

Le grand-père était désespéré, Macha siffla alors son chien !

  • Où t’as appris à siffler comme ça, Macha ?

demanda grand-mère, mais avant qu’elle réponde, son chien déboula de la maison

– Ouaf, ouaf, me voilà, me voilà, c’est pourquoi, c’est pourquoi ? – se précipita dans le potager et s’accrocha à Macha.

Le grand-père s’arc-bouta,

la grand-mère aussi,

Macha aussi,

Le chien aussi en aboyant,

et ils tirèrent, tirèrent, tirèrent, tout en scandant : « tire, tire, tire, tire-navet ! » et « ouah, ouah, ouah »…

Mais le navet ne bougeait toujours pas !

Le grand-père était catastrophé, Macha appela alors le chat.

Il arriva en s’étirant – Miaou, pourquoi me tire-t-on de ma sieste ? – et s’accrocha au chien.

Le grand-père s’arc-bouta,

la grand-mère aussi,

Macha aussi,

Le chien aussi en aboyant,

Le chat aussi en miaulant,

et ils tirèrent, tirèrent, tirèrent, tout en scandant : « tire, tire, tire, tire-navet ! », « ouah, ouah, ouah » et « mia, mia, mia »…

Mais le navet ne bougeait toujours pas !

Le grand-père était effondré, Macha pleurait, le chat et le chien se regardaient…

Et c’est alors que la souris sortit de la maison et proposa son aide.

  • Tu sais faire autre chose que grignoter le fromage ?

lui dit le chien.

Elle lui tira la langue et s’accrocha au chat, qui ne dit rien car dans le vol de fromage, ils étaient complices !

Le grand-père s’arc-bouta,

La grand-mère aussi,

Macha aussi,

Le chien aussi,

Le chat aussi,

La souris aussi,

Mais ils n’eurent pas le temps de dire « tire, tire, tire, tire-navet ! », « ouah, ouah, ouah », « mia, mia, mia » et « hi, hi, hi », le navet jaillit de terre…

et de surprise, le grand-père tomba sur la grand-mère, Aïe !

La grand-mère tomba sur Macha, Ouille !

Macha tomba sur le chien, Ouah !

Le chien tomba sur le chat, Miaou !

Seule la souris eut juste le temps de se sauver, hi.

Et elle monta sur l’énorme navet en dansant et chantant : « c’est moi la plus forte… »

ce qui énerva un peu les autres !

Mais ils lui pardonnèrent et lui permirent de monter sur le navet tandis que grand-père et grand-mère le ramenaient triomphalement à la maison.

Publicités

Old Mac Donald had a farm…

vue-densemble

Old Mac donald had a farm

Hi, hie, hi, hie, ho

And on this farm he had a duck

Hi, hie, hi, hie, ho

canard

And a kuak-kuak here

and a kuak-kuak there

Here a kuak, there a kuak

everywhere a kuak-kuak

Old Mac Donald had a farm

Hi, hie, hi, hie, ho

And on this farm he had a cock

Hi, hie, hi, hie, ho

coq-1

And a cot-cot here

and a cot-cot there

And a kuak-kuak here

and a kuak-kuak there

 …

Old Mac Donald had a farm

Hi, hie, hi, hie, ho

And on this farm he had a dog

Hi, hie, hi, hie, ho

chien

And a bow-wow here

and a bow-wow there

And a cot-cot here

and a cot-cot there

And a kuak-kuak here

and a kuak-kuak there

 …

Old Mac Donald had a farm

Hi, hie, hi, hie, ho

And on this farm he had a pig

Hi, hie, hi, hie, ho

cochon

And a oink-oink here

and a oink-oink there

And a bow-wow here

and a bow-wow there

And a cot-cot here

and a cot-cot there

And a kuak-kuak here

and a kuak-kuak there

cochon-queue

Old Mac Donald had a farm

Hi, hie, hi, hie, ho

And on this farm he had a cow

Hi, hie, hi, hie, ho

vache

And a meeeeu here

and a meeeeu there

And a oink-oink here

and a oink-oink there

And a bow-wow here

and a bow-wow there

And a cot-cot here

and a cot-cot there

And a kuak-kuak here

and a kuak-kuak there

vue-de-dos

Old Mac Donald had a farm

Hi, hie, hi, hie, ho

Le gros navet / the gigantic turnip

Dans la campagne russe, dans la petite isba vivent le grand-père, la grand-mère, leur petite fille Macha, le chien, le chat…et une souris.

Ils ont passé l’hiver près du gros poêle qui trône dans la pièce, avec les poissons fumés accrochés au-dessus…

Mais après le long hiver russe, la neige avait fondu, le printemps était revenu et il était temps de semer les légumes dans le potager.

P1060320

Tout le jour le grand-père avait semé,

P1060322

et pour finir il avait déposé une graine de navet dans un trou.

P1060321

Le grand-père et la grand-mère prirent bien soin de leurs plantations.

P1060324

Le grand-père en particulier arrosait soigneusement ses légumes

P1060327

et tous les jours il voyait le navet pousser, pousser, pousser…

P1060328

  • Regarde, déjà une feuille…

P1060329

  • II pousse bien…

P1060331

  • Quel superbe navet…

P1060332

  • Mais il va s’arrêter quand de pousser, ton navet ?

Et le navet avait tant poussé que le jour de la récolte venue, le grand-père se demanda comment il allait le cueillir.

P1060334

Alors il retroussa ses manches, cracha dans les mains,

P1060336

empoigna les feuilles du navet, s’arc-bouta et tira, tira, tira…

P1060335

Mais le navet ne bougea pas d‘un poil, enfin d’une feuille !

P1060338

  • Oh ce navet commence à m’énerver. Grand-mère, viens m’aider !

P1060341

P1060342

La grand-mère prit le grand-père par la taille,

P1060346

le grand-père s’arc-bouta,

la grand-mère aussi,

et ils tirèrent, tirèrent, tirèrent…

P1060344

Mais le navet ne bougeait toujours pas !

P1060347

Le grand-père se gratta la tête puis,

  • Appelle notre petite-fille,
  • Macha, viens nous aider, appela la grand-mère.

P1060349

Macha se cramponna à sa grand-mère,

le grand-père s’arc-bouta,

la grand-mère aussi,

Macha aussi,

P1060350

et ils tirèrent, tirèrent, tirèrent, tout en scandant : « tire, tire, tire, tire-navet ! »…

P1060352

Mais le navet ne bougeait toujours pas !

P1060353

Le grand-père était désespéré, Macha siffla alors son chien !

  • Où t’as appris à siffler comme ça, Macha ?

demanda grand-mère, mais avant qu’elle réponde, son chien déboula de la maison

P1060354

– Ouaf, ouaf, me voilà, me voilà, c’est pourquoi, c’est pourquoi ? – se précipita dans le potager et s’accrocha à Macha.

P1060358

Le grand-père s’arc-bouta,

la grand-mère aussi,

Macha aussi,

Le chien aussi en aboyant,

et ils tirèrent, tirèrent, tirèrent, tout en scandant : « tire, tire, tire, tire-navet ! » et « ouah, ouah, ouah »…

P1060357

Mais le navet ne bougeait toujours pas !

Le grand-père était catastrophé, Macha appela alors le chat.

P1060361

Il arriva en s’étirant – Miaou, pourquoi me tire-t-on de ma sieste ? – et s’accrocha au chien.

Le grand-père s’arc-bouta,

la grand-mère aussi,

Macha aussi,

P1060362a

Le chien aussi en aboyant,

Le chat aussi en miaulant,

et ils tirèrent, tirèrent, tirèrent, tout en scandant : « tire, tire, tire, tire-navet ! », « ouah, ouah, ouah » et « mia, mia ma »…

P1060364

P1060365a

Mais le navet ne bougeait toujours pas !

P1060367

Le grand-père était effondré, Macha pleurait, le chat et le chien se regardaient…

P1060366

Et c’est alors que la souris sortit de la maison et proposa son aide.

P1060370

  • Tu sais faire autre chose que grignoter le fromage ?

lui dit le chien.

Elle lui tira la langue et s’accrocha au chat, qui ne dit rien car dans le vol de fromage, ils étaient complices !

P1060374

Le grand-père s’arc-bouta,

La grand-mère aussi,

Macha aussi,

Le chien aussi,

Le chat aussi,

La souris aussi,

Mais ils n’eurent pas le temps de dire « tire, tire, tire, tire-navet ! », « ouah, ouah, ouah », « mia, mia ma » ou « hi, hi, hi », le navet jaillit de terre

P1060375

et de surprise, le grand-père tomba sur la grand-mère, Aïe !

La grand-mère tomba sur Macha, Ouille !

Macha tomba sur le chien, Ouah !

Le chien tomba sur le chat, Miaou !

Seule la souris eut juste le temps de se sauver.

P1060379

Et elle monta sur l’énorme navet en dansant et chantant : « c’est moi la plus forte… »

P1060380

ce qui énerva un peu les autres !

P1060385